Légende messine : Le Graoully

Certaines nuits sans lune, un étrange personnage hante les rues de la bonne ville de Metz, de préférence les rues pavées, dans lesquelles il peut faire résonner son pas lourd et inquiétant. Il emprunte la rue d’Enfer, remonte l’En Jurue jusqu’à la place Sainte Croix, se déchaine rue du Four du Cloître, laissant rebondir son rire caverneux contre les façades endormies, avant d’aller saluer de son regard de feu les démons sculptés de la cathédrale.

Il entraine dans sa folle sarabande tous les miséreux ayant cherché un asile précaire sous les rares porches qui leur sont accessibles.

Prenez garde, bons bourgeois de Metz, terrez-vous au fond de vos lits douillets, il en veut à votre tranquillité, sinon à vos filles !

Seul Rabelais, attiré par ce rire énorme, ose sortir sur son balcon.


Catherine, Metz (juillet 2021)

Les commentaires sont verrouillés, mais les trackbacks et les pingbacks sont accéssibles.