Boîte à Textes

Cette boîte à textes est née d’une proposition de stagiaire lors de l’assemblée générale de 2020. Les participants aux stages des dernières années ont été invités à envoyer un texte de leur choix et ainsi à faire connaître ce qui s’écrit à Ecrire en Pays. On trouvera ici une quinzaine de textes écrits en stage et présentés dans un ordre chronologique. Chaque nouveau stage pourra être illustré par des textes qui s’y écriront.




« Attente », Mireille C., Trangy, Ecriture et photographie

ATTENTE Il y a déjà longtemps qu’elle attend. Deux heures, peut-être trois. Elle ne sait plus. Fanny devait être rentrée pour midi ! Dans la salle du restaurant, quelques clients sont attablés. La lumière de cet après-midi décline déjà. Il fait encore une chaleur moite qui alourdit les corps. Son fils aîné s’est endormi, une main sous la nuque, l’autre échouée…

Lire la suite →

« Sans titre », Éliane R.,Trangy, Ecriture et photographie

J’ai envie de vous raconter l’histoire d’Emmanuel. Il a 11 ans maintenant. À l’automne dernier, en se promenant dans le jardin des voisins, il a ramassé une graine de potiron. Il n’avait pas du tout l’intention de la semer, ses parents n’avaient pas de jardin ni même un balcon. Il trouvait sa graine belle comme ça. Depuis quelque temps, il…

Lire la suite →

« Ciel ou mer ? », Véronique, Trangy, Ecriture et photographie

Ciel ou mer ? Coline avait toujours aimé le risque : cela la faisait vivre à 200%. Ainsi, elle avait dès son jeune âge expérimenté de nombreuses situations périlleuses : rouler sur la roue arrière de son vélo, traverser tout en haut du portique familial la haute poutre transversale, comme une funambule, grimper au sommet de nombreux arbres, sauter de la balançoire lorsque…

Lire la suite →

« Mauvais jour », Catherine L. M., Trangy, Chantier de textes

Mauvais jour La mère est dans un mauvais jour. Sa main tapote nerveusement la table et refait dix fois le geste d’allumer une cigarette. La dépouille du dernier paquet froissé a atterri sur le sol. L’enfant est assis à même le carrelage, ses yeux fixent cette forme étrange. Alors ses pensées partent en vadrouille… …un navire sur l’horizon, un crabe…

Lire la suite →

« Sans titre », Monique L., Blandas, Lire et Ecrire le Causse

La chèvrerie Elle est toute de bois couleur marron jaune assorti aux toiles d’araignées qui recouvrent presque entièrement le plafond. Tout est organisé. A gauche, en entrant, les petits chevreaux promis à la boucherie et un vilain petit canard ? Non, un mouton noir ! A droite et au premier plan, l’alignement des chèvres primipares en train de dévorer l’orge. Puis, selon…

Lire la suite →

« Le Cromlech », Marina B., Blandas, Ecriture et approche corporelle

Le Cromlech Traverser l’enclos S’approcher des pierres Suivre le cercle tracé par l’Homme Comment ? Pourquoi ? C’est un endroit hors du temps Sentiment d’enveloppement S’arrêter Enlacer les pierres Etre un autre pilier du temple Point d’autel au centre Pas de cérémonie cruelle en ce lieu Juste la contemplation des cieux L’avenir lu dans les étoiles Dans le bleu du ciel et…

Lire la suite →

« Sans titre », Jacqueline LBL, Blandas, Lire et écrire le Causse

Ça commence par là. Le sentier qui s’enfonce dans les pins noirs d’Autriche. Les pins ne sont pas noirs. Ils ont verts, un vert lumineux, un peu argenté. Leurs branches sont fines, horizontales, drues et fournies. Elles laissent passer toute la lumière. On voit clair ici. Rien d’opaque. Le monde est là, paisible, tonique, accueillant. Immense. L’horizon est lointain. Comment…

Lire la suite →

« Ma thérapie à Blandas », Elisabeth T., Blandas, Lire et Ecrire le Causse

Ma thérapie à Blandas Ça commence par là, le récit de ma thérapie. Peut-être mon cas vous intéressera-t-il ? Qui sait, mon histoire pourrait vous être utile… A vous, l’histoire de ma folie ! J’étais une citadine mesquine, craintive, détestant mes voisins, mon prochain, haïssant la vie, pleine de lubies et de phobies, cherchant le réconfort dans le confort, ne connaissant pas…

Lire la suite →

« Cromlech envoûté », Thérèse V., Blandas, Lire et écrire le Causse

Cromlech envoûté La pluie fine réveille les odeurs de la lande : le frais parfum de la lavande se mêle à celui du thym tandis que les herbes desséchées par la canicule récente apportent leur senteur forte de végétal en décomposition. Le long du chemin des écorces brunes font surgir des images inquiétantes d’écailles épaisses de je ne sais quel animal…

Lire la suite →

« Sans titre », Françoise M., Pontarlier, Cinécriture

Je suis bien sous ma couette, dans la chaleur soyeuse de ma chambre. Bercée par une farandole de notes, comme des flocons joyeux et colorés. Je les sens caresser mon visage, entrer en moi et danser. Je suis bien emplie de la musique, emportée en un ailleurs lointain, dans un voyage immobile, les yeux clos, apaisée. Il est des contrées…

Lire la suite →

« Sans titre », Françoise S., Pontarlier, Cinécriture

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec mes souvenirs liés à Pontarlier, j’y ai habité pendant 15 ans. Hier, à Besançon, une femme, afghane, que je ne connais pas a entamé son éternel voyage. « Eternels voyageurs », thème de la rencontre cinématographique de cet automne, et « éternel voyage » pour Razia. Dans le premier cas, une connotation géographique pour le peuple des ROMS et pour…

Lire la suite →

« Chantier de retour », Isabelle P., Formation à l’animation niveau 1

Variation sur le thème du « Vu de là-haut » Version Chantier de retour BUe de chez moi verveine cherche citronnelle CUl de poule pouffe en rire solitaire DU point d’ la Marie qui court derrière son Joseph FUt ci-gît (…j’y aime « gît ») sujet grillé par étincelles GU-Station Abbesses ou Filles du Calvaire HUUU Bijou droit devant avecque le balai JU’sse pu…

Lire la suite →

« Sans titre », Raymonde C., Des mots sous la neige, Le Jura en hiver

Nuit d’encre Gel profond Les branches nues frissonnent dans leur gangue de glace L’eau noire du ruisseau s’écoule sans bruit Le lièvre suspend ses bonds Le renard attendra La neige craque sous le froid implacable. A l’orient premières lueurs Un liseré blanc ourle la colline Plus vif encore le froid Plus coupant le gel Soudain les premiers rayons du soleil…

Lire la suite →

« Premier contact », Suzanne D., Sicile, une île pour écrire

Il était 9h. Elle sortit sur la terrasse, s’assit dans l’un des fauteuils et ferma les yeux. Il lui sembla qu’une vague de soleil déferlait sur elle et, tout alentour, sur la terre en attente. Pluie d’or fécondant la déesse-mère…. bain vivifiant pour les citronniers et les orangers dont le parfum l’enlaçait. Elle ressentait une chaleur bienfaisante et la brise,…

Lire la suite →